Archives mensuelles:

mars 2011

Du 22 au 24 mars 2011, au Palais des congrès, sera présenté Le Salon International des technologies environnementales. Il s’agit de la neuvième édition biennale et 50 pays y seront présents.

Cet évènement nous présente une exposition regroupant 350 exposants dévoilant des solutions d’affaires innovatrices et des expertises-conseils en environnement. Il est possible de connaître les technologies d’entreprises telles que DEC Canada établit en Belgique, qui se spécialise dans le dragage environnemental (raclement des fonds d’eau), le traitement des boues et des terrains pollués. Il est également possible de rencontrer des entreprises d’Espagne réputé leaders en innovation des énergies renouvelables. Il en coûte 30 $ pour accéder à l’exposition seulement.

Outre l’exposition, deux cents conférenciers seront présents lors de ce salon, nous offrant leurs études scientifiques et leurs opinions sur l’ensemble des sphères environnementales tels que les matières résiduelles, le traitement des sols, et bien plus. À titre d’exemple, une spécialiste présentera les innovations en matière d’optimisation des emballages de produits et les impacts reliés à ceux-ci. Un autre, ingénieur de profession, démontrera ses études et ses trouvailles dans le développement de nouvelle technologie pour la destruction du méthane en lien avec le marché du carbone. Le coût par jour pour les non membre est de 445 $, cela comprend l’exposition, les conférences et un billet pour le gala de l’environnement qui aura lieu le 23 mars 2011. Pour les étudiants un tarif de 130 $ est offert avec preuve de scolarité à temps plein.

Pour apprendre ce qui est fait et étudié dans notre pays et à l’extérieur en matière d’environnement, pour connaître les nouvelles technologies et les progrès à venir, cet évènement demeure un incontournable. De plus, il est possible d’y faire des rencontres d’affaires. Pour plus d’informations visitez : Americana.org

Le cours d’eau le plus pollué au monde se trouve en Indonésie, à l’ouest de l’île de Java. Une partie de la planète pauvre où l’environnement est loin d’être une priorité. Véritable poubelle à ciel ouvert, ce sont 500 usines qui se déversent dans cette étendue où les poissons flottent inanimés à la surface. Inutile de dire que l’eau potable y est rare…

Cette réalité est aussi celle du quart de la planète. Là où l’insalubrité de l’eau est la cause de nombreuses mortalités attribuées à la transmission de maladies mortelles comme le choléra, l’hépatite ou même la diarrhée. En 2010, l’eau non potable était la première cause de mortalité dans le monde avec 8 millions de victimes chaque année.

À la lumière de cette information frappante, on peut se compter chanceux d’habiter un pays où l’eau est une richesse naturelle abondante. Le Canada contient en effet 7% des ressources en eau renouvelables de la planète. Cependant peu conscient de notre fortune, nous restons l’un des plus grands utilisateurs d’eau dans le monde, alors que nous ne représentons que 0,5% de la population.

Collectivement, si on ne fait rien en 2020, la moitié de la planète pourrait manquer d’eau potable, contre un quart actuellement. Les changements climatiques pourraient rendre la situation encore plus difficile encore. Si l’on ajoute à cela l’explosion démographique, une aggravation est à craindre.

« L’eau pour les villes » est le thème pour cette année de la Journée Mondiale de l’Eau 2011. Une prise de conscience sur les impacts de cette croissance urbaine rapide, de l’industrialisation et des incertitudes liées au changement climatique et aux catastrophes naturelles, sur les réseaux d’eau urbains. Goutte à goutte, nous espérons que le message passe…

2011, l’année des forêts

mars 15, 2011

Les Nations Unies ont décrétés l’année 2011 comme l’Année Internationale des forêts et ce geste est très représentatif. Réalisé par Yann Arthus-Bertrand, cette vidéo d’une durée de sept minutes et 30 secondes, nous fournit à travers des images exceptionnelles et des statistiques criantes, le rôle primordial des forêts pour la race humaine.

Read the full article →

La philosophie de l’entreprise verte

mars 12, 2011

La responsabilité sociale et le développement durable n’étaient pas qu’une mode portée par les écologistes les plus purs. La preuve est que si le mouvement environnemental a touché plusieurs millions d’individus, les entreprises se sont également mises de la partie. Qu’elles soient petites, moyennes ou grandes, elles sont plusieurs au Québec à avoir adopté une […]

Read the full article →