Archives mensuelles:

mai 2011

Sorti il y a quelques mois, le livre 365 idées vertes pour vivre au naturel est bien sûr un livre fait de papier recyclé, mais plus encore, c’est un ouvrage qui permet de découvrir mille et un trucs pour améliorer le sort de notre planète et adopter des comportements respectueux pour limiter notre impact sur l’environnement.

Au quotidien…
Ces petits gestes tout simples qu’on conseille peuvent facilement s’intégrer au quotidien des jeunes, des aînés et des familles, bref, tout le monde peut se sentir interpellé par cet ouvrage de Philippe Bourseiller et Gaëlle Bouttier-Guérive. Véritable bible à conserver sur sa table de chevet ou sur le comptoir de cuisine, le livre propose une recette pour chaque jour de l’année.

Beautés du monde
Chaque journée est illustrée par une image sur les beautés de la nature, associée à un truc pratique pour protéger l’environnement. Vous serez surpris de tout ce qui est possible de faire avec ce qui se trouve dans votre environnement domestique… À cet effet, la recette de préparation de peinture bio à base de fromage est particulièrement étonnante, de même que la fabrication de soins de beauté et autres produits d’entretien ménager.

Très beau en plus d’être pratique, ce livre vous fera réfléchir sur nos habitudes de consommation et sur la facilité à trouver des alternatives vertes.

Des mêmes auteurs, 365 gestes pour sauver la planète

Vous arpentez les allées de la société d’état pour trouver une bonne bouteille. Une section attire votre attention… celle des vins certifiés agrobiologiques. Décidément, le phénomène bio en viticulture n’est plus une mode et son offre est en croissance au Québec.

Une culture sans engrais chimique
Pour certains, ils sont meilleurs. D’autres constitutions sensibles trouvent qu’ils donnent moins mal à la tête. C’est peut-être parce que les vins bio contiennent moins de sulfites… Une chose est sûre, c’est que ces vins sont issus de raisins de culture agrobiologique. Donc, le mode de production du raisin se fait sans engrais chimiques, pesticides, insecticides ou herbicides. Et cela constitue une excellente nouvelle pour les amants de l’environnement.

Appellation certifiée
Appelés « vins naturels » sur le vieux continent, ces derniers commencent à se faire nombreux sur les tablettes de la SAQ. Pour être commercialisé à la SAQ à titre de vin agrobiologique, un produit doit être issu de cultures certifiées biologiques par un organisme de certification reconnu par le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants du Québec (CARTV). Donc, si cela représente certainement être un beau coup de marketing pour la société d’état, on reste assuré de la qualité du produit!

Variété et prix
Le site Internet de la SAQ recense plus de 160 vins bio. Le Château La Lieue et Arrogant Frog font partie des plus connus et surtout, des plus disponibles et abordables. Car les prix des produits de culture agrobiologique sont un peu plus élevés que ceux de leurs homologues traditionnels. Ainsi, on ne dénombre qu’une vingtaine de vins entre 10$ et15$, alors que l’offre dans cette catégorie de prix est beaucoup plus abondante du côté des vins non biologiques. Le vin agrobiologique le moins cher se détaille à 12,35$ alors que le plus onéreux soustraira 261,25$ à votre portefeuille.

Suggestion de lecture pour parfaire votre culture et en découvrir davantage sur les vins bio… Le guide Patron des vins bio. L’auteur est diplômé de la faculté d’œnologie de Bordeaux et enseignant à Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec.