Archives mensuelles:

juillet 2011

Dans notre façon de vivre avec notre animal, comme dans chacun de nos faits et gestes, nous avons la possibilité de réduire notre impact sur la planète. Voici quelques trucs pour amener votre animal de compagnie à être éco-responsable.

Une gestion saine des déchets
Selon les statistiques, 98 000 chiens montréalais produisent chaque jour près de 200 000 crottes, principalement à l’extérieur. Le premier geste à poser en tant que propriétaire responsable est de ramasser les besoins de son chien. Puisque l’on sait que les sacs de plastique traditionnels mettent des dizaines d’années à se décomposer, il est préférable d’utiliser des sacs biodégradables. La compagnie montréalaise PoopBags propose des sacs biodégradables et durables à prix abordable. Parfumés à la lavande, ces sacs se décomposent en dioxyde de carbone et en eau, et ce, en seulement 18 mois! On peut retrouver les produits PoopBags dans plus de 175 points de vente au Canada.

Pour les amoureux des chats, un test a été effectué dans le cadre de l’émission La vie en vert diffusée à Télé-Québec dans le but de déterminer s’il existait des types de litières plus écologiques que d’autres. Plusieurs produits ont été testés tels que les litières traditionnelles faites d’argile, ainsi que les litières faites de matières recyclées (papier, résidus de maïs, copeaux de bois). La conclusion de ce test est que la litière la plus écologique est celle qui génère le moins de déchets, c’est-à-dire une litière de très bonne qualité qui aura une grande capacité d’absorption ou d’agglomération et qui contrôlera bien les odeurs. Ainsi, on consomme moins, on jette moins et on nettoie moins. La litière Inodore, un produit québécois, est recommandée en raison de sa durée 5 à 7 fois plus longue que les autres.

Des accessoires écologiques
On utilise le chanvre dans la fabrication de plusieurs accessoires pour animaux tels que les colliers et des os pour chiens. En effet, il est recommandé de ne pas acheter des objets en nylon, qui est une matière non-écologique. On peut aussi privilégier des jouets faits de matières résistantes ou recyclées comme des peluches fabriquées avec des bouteilles d’eau recyclées. Bref, il faut bien vérifier que les jouets ne contiennent aucune peinture toxique, substance dangereuse ou métaux lourds (élément-trace métallique) comme le cadmium, le chrome, le mercure et le plomb.

Cinq petits gestes qui peuvent faire toute la différence

  1. Adopter un animal plutôt que de l’acheter dans une animalerie afin d’éviter une «surproduction» d’animaux.
  2. Lors de la promenade, privilégier un parc à proximité plutôt qu’une gigantesque forêt qui demande de se rendre en voiture.
  3. Faire boire de l’eau du robinet à son animal si elle est saine plutôt que d’acheter de l’eau en bouteille.
  4. Composter les poils de chien ou de chat en les plaçant à des endroits stratégiques du jardin où les oiseaux s’en serviront pour confectionner leur nid.
  5. Ne pas jeter les solides de la litière dans les toilettes afin de faciliter le travail d’épuration des eaux.