Archives mensuelles:

août 2011

On le sait, la rentrée scolaire coûte cher aux familles. Pourtant, il existe quelques trucs faciles pour économiser, tout en incitant les enfants à consommer de façon responsable. Parce que la rentrée, c’est aussi une question d’éducation!

Réutiliser le matériel scolaire
Chaque année, du matériel scolaire est jeté à la poubelle, bien qu’il soit encore utilisable. Équiterre propose des activités comme des échanges entre parents afin de faire du troc. Aussi, pour amuser les enfants, pourquoi ne pas faire preuve de créativité en réalisant des collages sur de vieux cartables et cahiers, question de leur donner un petit air de jeunesse, tout en les personnalisant?

Le papier
Pour la rentrée, l’achat de feuilles et de cahiers en papier recyclé et non chloré est un bon geste pour l’environnement. On peut encourager les enfants à utiliser les deux côtés des feuilles. On peut aussi fabriquer des bloc-notes avec les feuilles dont un seul côté est utilisé.

Quelques idées de fournitures écologiques

  1. Le papier à copies éco-responsable certifié FSC de marque Staples
  2. Les cartables en carton gris 100% recyclés de marque Avery
  3. Les cahiers d’écriture  de marque Hilroy qui contiennent 30 % de matières recyclées
  4. Les ciseaux Westcott KleenEarth  dont les poignées contiennent 70 % de plastique recyclé et qui sont traitées au Microban qui assure une protection antibactérienne
  5. Les stylos BeGreen de Pilot qui sont faits à 100% de plastique recyclé

Acheter des manuels usagés
Afin de sauver des sous, ainsi que des arbres, quelques sites Internet se spécialisent dans la vente de livres scolaires usagés. La vente s’effectue de façon simple et sécuritaire, sans intermédiaire. Allez faire un tour sur Cliclivres et Le sac d’école.

L’heure du lunch
Pour être éco-responsable, on privilégie la boîte à lunch en matières recyclées, ainsi que la vaisselle et les contenants réutilisables. L’achat en vrac et les repas faits maison sont aussi de bons moyens d’économiser. Les aliments emballés individuellement ou sur-emballés, ainsi que les canettes, sont à proscrire.

Les appareils électroniques
Les appareils électroniques tels que les ordinateurs et les imprimantes génèrent des tonnes de déchets chaque année. Ainsi, il est plus écologique d’utiliser son ordinateur s’il fonctionne bien plutôt que d’en acquérir un dernier cri. On peut aussi dénicher des ordinateurs remis à neuf pour une fraction du prix. Si on doit absolument se départir de notre ordinateur, on peut le faire en faisant appel à un complexe de recyclage local. De plus, l’utilisation de cartouches d’encre recyclées est une habitude verte à prendre.

Le chiffre 350
350, c’est 350 parties par million de C02 dans l’atmosphère, soit le seuil limite de C02 toléré sans danger par notre planète. Selon l’avis des scientifiques, en raison de l’utilisation massive de combustibles fossiles (pétrole, charbon et gaz naturel), le niveau de C02 ne cesse d’augmenter dans l’atmosphère, oscillant maintenant autour des 390 ppm. Les conséquences d’un taux si élevé pourraient être terribles, engendrant des catastrophes naturelles et humaines comme la fonte des glaciers, l’augmentation des sécheresses et la disparition des forêts.

Mobiliser les gens
Trouver des solutions à la crise climatique, telle est la mission de 350.org. Fondé par l´écrivain américain Bill McKibben, auteur d´un des premiers livres pour grand public sur le réchauffement de la planète, ainsi que son équipe, cette campagne mondiale vise notamment à convaincre les leaders afin qu’ils élaborent des politiques qui aideront le monde à revenir aux 350 ppm. Pour atteindre leur objectif, 350.org compte sur l’appui, la mobilisation et l’engagement de tous : citoyens, amis, collègues, voisins, communautés.

Un geste concret pour contrer le réchauffement de la planète
Le 24 septembre prochain, initié par 350.org, un grand rassemblement mondial se produira dans le but de faire reculer les énergies fossiles. Nommé La Planète bouge, cet événement fait appel à l’implication et à la créativité des gens partout dans le monde afin de trouver des solutions à la crise climatique. Se rendre au travail ou à l’école à pied ou à vélo, organiser une marche massive ou lancer une pétition sont des exemples d’actions qui peuvent contribuer à la cause. Sur le site Internet de La Planète bouge, on peut trouver une foule de ressources afin de mettre sur pied une action locale. On peut aussi trouver une carte planétaire faisant état de tous les événements autour du monde. Plus près de nous, à Montréal, un rassemblement est prévu au Parc Jeanne-Mance, de 12h à 15h. Pour plus d’informations, consultez le site http://www.moving-planet.org/fr.

Activités nautiques: Réduire les émissions de gaz à effet de serre

août 1, 2011

Naviguons ensemble pour l’avenir, tel est le slogan de la première édition du Défi Bleu. Comme on le sait, les embarcations de plaisance munies d’un moteur contribuent à la production de gaz à effet de serre en raison de l’utilisation des combustibles fossiles comme le pétrole. Le Défi Bleu se veut une campagne de sensibilisation […]

Read the full article →