Archives de la catégorie:

Agriculture et alimentation

  1. Petite quantité de feuilles mortes? On broie le tout avec la tondeuse et on utilise les résidus pour enrichir le sol et constituer un paillis pour les plates-bandes.
  2. Pros du compostage? Bien sûr, on peut utiliser les feuilles mortes pour fabriquer le compost à la maison. Mais si vous vous sentez moins à l’aise avec le procédé, sachez que les municipalités organisent des collectes sélectives de feuilles mortes chaque année dans le but de faire du compostage. Renseignez-vous auprès de votre municipalité pour en savoir plus.
  3. Quoi de mieux que d’acheter des fruits et légumes frais, directement des producteurs? L’automne, il ne faut jamais rater l’occasion de faire les emplettes dans un petit kiosque bordant la route. On y trouve des produits frais, locaux, mais aussi des gens fort sympathiques. On peut aussi faire la tournée des marchés publics : http://www.ampq.ca.
  4. Belle journée ensoleillée? Petits et grands adorent croquer de belles pommes dans les vergers du Québec : http://www.lapommeduquebec.ca. Et pourquoi ne pas en apprendre plus sur le fameux petit fruit rouge aux multiples vertus : la canneberge! Rendez-vous au Centre d’interprétation de la canneberge, dans la région du Centre-du-Québec : http://www.canneberge.qc.ca.
  5. L’automne, on troque la voiture pour la marche. De nombreux sentiers pédestres vous permettront de profiter des paysages splendides. Du 24 septembre au 10 octobre, ne manquez pas La Flambée des couleurs Magog-Orford qui offre une programmation haute en couleurs pour toute la famille : http://www.tourisme-memphremagog.com.
  6. Amateurs de vin, l’automne est la saison idéale pour découvrir les vignobles, mais aussi les bonnes tables, les produits du terroir, ainsi que l’art et la culture. À quarante minutes au sud de Montréal, la Route des vins vous promet une multitude d’activités intéressantes, dont quatre circuits vélo. Il est aussi possible de participer aux vendanges : http://www.laroutedesvins.ca/fr.
  7. Intérêt pour le cyclotourisme? Découvrez la Route Verte,  qui est le plus grand itinéraire cyclable d’Amérique touchant toutes les régions du Québec. Parmi les circuits, on trouve notamment la Véloroute des Bleuets, au Saguenay, ainsi que le parc linéaire Le P’tit train du Nord, dans les Laurentides : http://www.bonjourquebec.com/qc-fr/velo.html.
  8. Comme on le sait, à l’automne, les journées deviennent plus courtes et fraîches. Pourquoi ne pas en profiter pour étudier sa consommation d’énergie et ainsi économiser quelques sous? Hydro-Québec nous propose quelques trucs et conseils comme l’utilisation d’ampoules fluocompactes et l’installation de thermostats électroniques, en bénéficiant de remises postales : http://www.hydroquebec.com/residentiel/efficacite.html.
  9. Pour la rentrée, on mise davantage sur l’utilisation des transports en commun, de la marche, du vélo ou du covoiturage pour se rendre à l’école ou au travail. Ainsi, on sauve des sous et surtout, on diminue les émissions de gaz à effet de serre. Pour «un lift» ou tout simplement partager sa voiture, rendez-vous sur Amigo Express ou Allo Stop.
  10. Bref, la saison automnale, c’est l’occasion de passer du temps en famille, sortir la mijoteuse, s’abonner à sa bibliothèque municipale, faire la tournée des friperies pour des vêtements chauds, bricoler les décorations d’Halloween, et plus… Suffit d’un peu de créativité!

Vous arpentez les allées de la société d’état pour trouver une bonne bouteille. Une section attire votre attention… celle des vins certifiés agrobiologiques. Décidément, le phénomène bio en viticulture n’est plus une mode et son offre est en croissance au Québec.

Une culture sans engrais chimique
Pour certains, ils sont meilleurs. D’autres constitutions sensibles trouvent qu’ils donnent moins mal à la tête. C’est peut-être parce que les vins bio contiennent moins de sulfites… Une chose est sûre, c’est que ces vins sont issus de raisins de culture agrobiologique. Donc, le mode de production du raisin se fait sans engrais chimiques, pesticides, insecticides ou herbicides. Et cela constitue une excellente nouvelle pour les amants de l’environnement.

Appellation certifiée
Appelés « vins naturels » sur le vieux continent, ces derniers commencent à se faire nombreux sur les tablettes de la SAQ. Pour être commercialisé à la SAQ à titre de vin agrobiologique, un produit doit être issu de cultures certifiées biologiques par un organisme de certification reconnu par le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants du Québec (CARTV). Donc, si cela représente certainement être un beau coup de marketing pour la société d’état, on reste assuré de la qualité du produit!

Variété et prix
Le site Internet de la SAQ recense plus de 160 vins bio. Le Château La Lieue et Arrogant Frog font partie des plus connus et surtout, des plus disponibles et abordables. Car les prix des produits de culture agrobiologique sont un peu plus élevés que ceux de leurs homologues traditionnels. Ainsi, on ne dénombre qu’une vingtaine de vins entre 10$ et15$, alors que l’offre dans cette catégorie de prix est beaucoup plus abondante du côté des vins non biologiques. Le vin agrobiologique le moins cher se détaille à 12,35$ alors que le plus onéreux soustraira 261,25$ à votre portefeuille.

Suggestion de lecture pour parfaire votre culture et en découvrir davantage sur les vins bio… Le guide Patron des vins bio. L’auteur est diplômé de la faculté d’œnologie de Bordeaux et enseignant à Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec.

Le Guide Conscience Verte 2011

janvier 5, 2011

Pour la troisième année consécutive, le guide conscience verte nous revient en force avec plus de 3000 $ de rabais et une édition améliorée. En effet, les concepteurs ont eu l’idée d’y ajouter des cartes d’arrondissements afin de vous aider à identifier plus rapidement les commerces participants. De plus, le guide nous fournit un agenda […]

Read the full article →

Les fermes verticales : Une idée qui changera le monde

novembre 23, 2010

C’est une véritable révolution agricole; imaginez un immeuble écologique qui produit à l’année des aliments, sans être exposé aux caprices de la météo. Un système doté de technologies modernes qui optimisent la production tout en utilisant moins d’espace, d’eau et de ressources fossiles. Un écosystème fermé où tout est recyclé et on n’en ressort que […]

Read the full article →