Billets marqués avec ce mot clé:

vacances

Pour le vacancier avisé, le tourisme durable est une alternative désormais accessible. Ainsi, il est maintenant possible de visiter des contrées lointaines tout en respectant les ressources patrimoniales qui les constituent. Cette nouvelle façon de voyager diminue ainsi les impacts négatifs de la visite du touriste sur l’environnement. Qu’ils soient appelés durable, vert, éco, éthique ou équitable, ces types de tourisme poursuivent tous un même objectif : faire vivre une expérience agréable au voyageur, tout en protégeant l’environnement et en contribuant au développement des populations, des cultures, et des destinations visitées.

Sortir des sentiers battus
Le tourisme durable vous interpelle, mais vous n’avez pas l’énergie pour faire les recherches nécessaires… Quelques agences de voyage offrent des forfaits d’écotourisme culturel.  Située à Montréal, Kepri vous propose de sortir des sentiers battus. L’entreprise offre la possibilité de vous joindre à des petits groupes pour des voyages dans plus d’une dizaine de pays (Madagascar, Argentine, Jordanie, Croatie, etc.). En plus des voyages organisés, il est possible de requérir aux services de l’agence pour l’organisation de forfaits sur mesure pour les groupes privés (famille, école, entreprise).

Un outil indispensable
Pour les débrouillards, le Passeport vert des programmes des Nations unies pour l’environnement vous sera fort utile dans les différentes étapes de votre aventure. Véritable guide, ce dernier vous indiquera également comment vous comporter dans différents milieux ou situations afin de protéger l’environnement des lieux que vous visiterez et les populations que vous rencontrerez. Vous partez pour le bout du monde?  Différents sites permettent de calculer les gaz à effet de serre émis lors de voyages en avion. Rappelez-vous que toutes les étapes du voyage sont importantes… De la préparation au retour!

Quelques conseils simples issus du Passeport vert :

1. Favorisez les destinations qui respectent l’environnement et les communautés locales
2. Apportez dans vos bagages des produits de toilette biodégradables
3. Utilisez seulement une voiture si vous en avez réellement besoin
4. Respectez les cultures des autres et ne faites pas étalage de vos biens
5. Apprenez quelques mots de la langue et mangez la nourriture locale

phare-du-pot

Si vous êtes un amoureux de la nature et des oiseaux, vous serez enchanté par une visite au Phare du Pot, un bâtiment historique construit sur une île de l’estuaire du Saint-Laurent. Cette île appartient à la Société Duvetnor Ltée, qui a pour mission de protéger la faune et les habitats dans cette région.

Une nuitée au Phare
Trois chambres coquettes décorées dans l’esprit du siècle dernier sont à louer du 11 juin au 19 septembre inclusivement. Le forfait comprend; La traversée aller-retour à partir de Rivière-du-Loup, la chambre, une croisière et une excursion commentées, deux repas de fine cuisine régionale, une collation et l’accès aux sentiers (à partir de juillet).

Les îles du Pot à l’Eau-de-Vie
Lumineuses ou enveloppées de brume, les trois îles du petit archipel abritent d’importantes colonies d’oiseaux aquatiques. C’est à partir du mois de juillet seulement que les oiseaux auront terminé leur nidification et que la totalité des sentiers de l’île seront accessibles. Vous pourrez ensuite explorer et découvrir la végétation ainsi que les petites anses dissimulées et chargées d’histoire!

Les oiseaux
Cormoran à aigrettes, Grand héron, Bihoreau à couronne noire, Eider à duvet, Mouette tridactyle, Petit pingouin, Guillemot à miroir et goélands nichent partout. Dans les eaux avoisinantes, selon la saison, on voit des immenses volées de macreuses, de canards noirs, de garrots et de bernaches cravant.